Françoise Dumas
Députée de la Première circonscription du Gard
Présidente de la Commission de la Défense nationale
et des forces armées
Françoise Dumas
Députée de la Première circonscription du Gard
Présidente de la Commission de la Défense nationale
et des forces armées

Audition de l’ingénieur général de l’armement de classe exceptionnelle Joël BARRE

A l'Assemblée Nationale

« La DGA est pleinement mobilisée pour faire face à cette crise et pour préparer la reprise des activités »

L’ingénieur général de l’armement de classe exceptionnelle Joël BARRE, délégué général pour l’armement (DGA), a été auditionné en visio-conférence et à huis clos, par la Commission de la Défense nationale et des Forces armées de l’Assemblée nationale le mercredi 29 avril 2020.

La DGA a mis en place, dès la mi-mars, un plan de continuité des programmes d’armement défini conjointement avec l’État-major des Armées. Les priorités portent sur la dissuasion, sur ce qui est nécessaire aux opérations extérieures et intérieures, aux postures permanentes de sureté ainsi qu’aux actions de soutien permettant la poursuite des missions (MCO notamment).

Il apparait que le décalage calendaire des programmes d’armement atteint fin avril, un à deux mois. Ce décalage s’explique par le ralentissement du niveau d’activité de l’industrie qui tourne à 75 % en moyenne (30 % du personnel travaille sur site et 45 % en télétravail).

Le niveau d’activité de la DGA est du même ordre. A ce jour, une quarantaine de cas de Covid-19 ont été recensés à la DGA, auxquels s’ajoutent 150 personnels guéris. En dépit de la crise, des jalons ont été franchis : des livraisons ont été assurées (pour l’armée de l’air : livraison du 3e ATL rénové, du 17e A400M, et du 3e MRTT ; pour l’armée de terre : livraison de VAB protégés contre les IED), des essais à la mer du SNA Suffren sont prévus, et des essais en vol du SMDR (système de mini-drones de renseignement) sont réalisés à Bourges. Les programmes en coopération connaissent également des avancées.

On attend, sous peu, la notification par l’agence d’équipement allemande d’un premier contrat d’étude d’architecture du MGCS. Le plan de remontée des activités de la DGA qui sera présenté aux partenaires sociaux dans les prochaines semaines, introduira des mesures de rattrapage des retards, l’objectif étant de rattraper les retards de livraisons de 2020 d’ici fin 2021 (notamment en ce qui concerne les livraisons de Griffon, Jaguar et Serval).

Sur la contribution de la DGA à la lutte contre la pandémie, le centre d’expertise technique NRBC de Vert-Le-Petit (91) a testé plus de 1 000 échantillons de masques de 400 entreprises différentes. Pour faire face à cet afflux, le centre a multiplié par 5 ses capacités de tests, qui s’élèvent aujourd’hui à 80 tests par jour.

Les échantillons homologués sont répartis en deux catégories, définies par les autorités sanitaires, selon leur performance et leur respirabilité. Sur les 1 000 échantillons, la DGA en a ainsi homologué 500 en catégorie 1 et 300 en catégorie 2. Concernant l’appel à projet lancé par l’AID, plus de 2500 projets ont été soumis, dont une vingtaine ont été à ce jour retenus. Ils portent sur diverses innovations : tests de dépistage, respirateur à bas coût, moyens de protection des soignants, etc.

Sur le soutien aux PME et ETI de la défense, la DGA a ouvert un site internet à destination des PME et un dispositif de suivi rapproché des PME « critiques » (dont le nombre est estimé à 1400) sera mis en place dans les prochains jours. Des mesures de simplification et d’accélération des paiements ont été mis en oeuvre dans la crise et ont prouvé leur utilité et leur robustesse.

En matière de soutien à l’export, le délégué général a annoncé que 120 courriers ont été envoyés aux clients internationaux des entreprises de défense françaises afin d’appuyer les demandes de recours à la clause contractuelle de « force majeure ». La DGA sera particulièrement « attentive » aux reports et annulations de commandes consécutifs à la crise. Les députés de la Commission ont félicité la DGA pour sa réactivité face à la crise. Ils veilleront à ce que l’actualisation de la programmation militaire tienne compte des retours d’expérience de la crise.

La Présidente de la Commission, Françoise DUMAS, estime que la mise en place de procédures simplifiées de paiement dans le cadre de la gestion de crise, peut être une opportunité pour pérenniser un dispositif efficace qui réduit les délais de paiement et répond aux besoins de trésorerie des entreprises. Elle sera attentive avec les membres de la Commission, aux mesures de soutien et de relance de la BITD. La hausse de crédits de 1,7 milliards d'euros prévue par la LPM pour 2021 constituera déjà une contribution à cette relance.

 

Contact(s) presse :

Sylvia SKORIC : sylvia.skoric.fd@clb-an.fr

Felix MEYSEN : felix.meysen@clb-an.fr


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.