Françoise Dumas
Députée de la Première circonscription du Gard
Présidente de la Commission de la Défense nationale
et des forces armées

COMMUNIQUE DE PRESSE - Le projet d'implantation de la future maison d'arrêt sera bien Nîmois

A la suite de l’entretien que j’ai eu avec le Premier Ministre jeudi dernier, le Garde des Sceaux, Monsieur Eric DUPONT-MORETTI, vient de me confirmer que, dans le cadre du Plan prison, le projet d’implantation de la future maison d’arrêt du Gard, sera bien nîmois.

 

En effet, depuis 2013, j’alerte les Gardes des Sceaux successifs sur les conditions de détention indignes au sein de la Maison d’Arrêt de Nîmes, dont le taux de surpopulation carcérale est supérieur à 200%.

 

Je me réjouis des efforts concrets déjà engagés par le Gouvernement dans le cadre du dispositif d’accroissement des capacités de la Maison d’Arrêt actuelle. Il permettra de créer d’ici 2023, 150 places supplémentaires, et l’aménagement des parloirs et des sanitaires. Les travaux ont débuté en janvier 2021.

 

L’annonce de la création d’un nouvel établissement pénitentiaire à Nîmes sur le site de l’ancienne base Oc’via est une décision de bons sens, pragmatique et respectueuse des besoins

des détenus et leurs familles, des forces de sécurité, particulièrement exposés et mobilisés lors d’opération de transfèrement de détenus, et des personnels pénitentiaires, qui travaillent dans des conditions d’insécurité préoccupantes.

 

Cela permet de répondre à une réelle urgence sociale et judiciaire. Cette implantation sur l’agglomération nîmoise permettra de garantir une cohérence dans le parcours de détention, une plus grande proximité des institutions judiciaires de première importance et d’un plus grand respect des droits de l’Homme.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.