Françoise Dumas
Députée de la 1ère circonscription du Gard
Françoise Dumas
Députée de la 1ère circonscription du Gard

A l'Assemblée Nationale

Dans son discours sur la dissuasion devant l’Ecole de Guerre, le Président de la République, Emmanuel Macron, a réaffirmé les fondements de la doctrine française en la matière : une dissuasion strictement défensive, claire et prévisible. 

Dans un monde traversé par de profondes ruptures des équilibres stratégiques, politiques, juridiques et technologiques, la dissuasion représente un avantage déterminant en matière militaire, diplomatique et politique.

Je salue la vision et l’ambition européenne du Président qui appelle à ouvrir un dialogue stratégique sur « le rôle de la dissuasion dans la sécurité de l’Europe ». Dans ce nouvel contexte géopolitique, les Européens doivent prendre en main leur destin ! 

La France reste profondément attachée à la logique de désarmement nucléaire et fait figure de très bon élève parmi les pays dotés. 

Ce bilan nous permet de nous adresser en responsabilité aux autres puissances afin d’engager des gestes concrets en faveur d’un désarmement global, crédible et vérifiable.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.