Françoise Dumas
Députée de la Première circonscription du Gard
Présidente de la Commission de la Défense nationale
et des forces armées

La Loi de 1905 a 115 ans !

A l'Assemblée Nationale

Le 9 décembre 1905, le Parlement de la IIIème République adoptait la grande loi de séparation des Eglises et de l’Etat.
 
En cette journée de commémoration, je veux rappeler et réaffirmer les grands principes de cette loi qui garantit toujours, 115 ans après, la liberté de conscience, qui consacre le droit de chacun de croire, de pratiquer librement sa religion, mais aussi de ne pas croire.
 
Cette liberté de conscience, la loi de 1905 l’affirme dans le respect des règles républicaines. Elle concilie ainsi la neutralité de la République avec la reconnaissance de la diversité religieuse.
 
C’est qui fait la spécificité de la laïcité en France. Elle implique un effort sur soi qui nécessite d’accepter des règles communes, au premier rang desquelles la neutralité des services publics, mais aussi de mettre des limites à l’expression publique de ses propres croyances. Cette double exigence est au cœur de notre projet de société. Nous devons la défendre avec fierté.
 
C’est pourquoi je souhaite aussi rendre hommage aux enseignants, aux élus, aux associations qui, en ce jour, se mobilisent pour en rappeler les fondements et les transmettre aux jeunes générations.
 
Il nous appartient à présent de continuer à défendre la laïcité avec la prochaine loi confortant les principes républicains, afin d’assurer l’unité de notre nation face au danger d’éclatement qui la menace.

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.