Françoise Dumas
Députée de la Première circonscription du Gard
Présidente de la Commission de la Défense nationale
et des forces armées
Françoise Dumas
Députée de la Première circonscription du Gard
Présidente de la Commission de la Défense nationale
et des forces armées

Plan AERO : "Investir dans l’aéronautique, c’est préserver des emplois dans nos territoires, produire de la valeur ajoutée et de l’innovation technologique immédiatement".

A l'Assemblée Nationale

Ce matin, Florence PARLY, Ministre des Armées, Bruno LEMAIRE, Ministre de l’Economie et des Finances, Elisabeth BORNE, Ministre de la Transition écologique, Agnès PANNIERRUNACHER, Secrétaire d'État auprès du Ministre de l'Économie et des Finances et Jean- Baptiste DJEBARRI, Secrétaire d’Etat chargé des Transports, ont présenté le Plan de soutien du Gouvernement à l'aéronautique pour une industrie verte et compétitive.

 

L'aéronautique et l'espace emploient près de 300 000 personnes en France et constituent des atouts majeurs pour notre pays dans la concurrence internationale. Cette crise ne pouvait menacer ce secteur d'excellence mondiale ou atteindre ses capacités de rebond et d'innovation dans les domaines civil et militaire. Je salue ce plan ambitieux qui permettra de conserver les compétences et les savoir-faire de notre tissu industriel, de poursuivre nos efforts de compétitivité de l'ensemble de la chaîne de sous-traitants (PME, ETI ...) et de concevoir de futures générations d’avions et hélicoptères qui intègrent les exigences de transition écologique et de décarbonisation.

 

En tant que Présidente de la commission de la Défense nationale et des forces armées, je me réjouis de la décision du Gouvernement de mobiliser près de 600 millions d’euros pour accélérer la commande de plusieurs aéronefs (3 A330 MRTT Phénix, 1 avion léger de surveillance et de renseignement, 8 H225 - Caracal, drones de surveillance navals, hélicoptères de sécurité civile et de gendarmerie).

 

Ces commandes anticipées permettront de soutenir les nombreuses entreprises duales de nos territoires et bénéficieront à la remontée en puissance de nos armées. 1200 emplois seront ainsi sauvegardés sur 3 ans. Le fonds d'investissement Definvest sera également doublé (50 à 100 millions d’euros) pour sauvegarder des sociétés d’intérêt stratégique par des dotations en capital. Investir dans l’aéronautique, c'est préserver des emplois dans nos territoires, produire de la valeur ajoutée et de l'innovation technologique immédiatement.

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.