Françoise Dumas
Députée de la Première circonscription du Gard
Présidente de la Commission de la Défense nationale
et des forces armées
Françoise Dumas
Députée de la Première circonscription du Gard
Présidente de la Commission de la Défense nationale
et des forces armées

Rapport d’information portant restitution des travaux de la commission de la défense nationale et des forces armées sur l’impact, la gestion et les conséquences de la pandémie Covid-19

A l'Assemblée Nationale

Ces 2 derniers mois, la commission de la défense nationale et des forces armées a entrepris un large travail de suivi de la gestion de la crise sanitaire auprès de l’ensemble de la communauté de Défense, en menant 18 auditions en 7 semaines.

Ce travail s’inscrit dans la continuité du rapport de la MI-COVID19 sur l’impact, la gestion et les conséquences dans toutes ses dimensions de l’épidémie de Covid-19 présidée par le président de l'Assemblée Nationale, Richard Ferrand. 

 

Voici les principales conclusions de mon rapport :

 

1) Nos armées ont été fortement mobilisées pour lutter contre l’épidémie :

- Avec des opérations de transfert de patients, les armées ont pu soulager les services hospitaliers des régions les plus touchées. 

- Le déploiement d’un EMR pour accroître les capacités de réanimation de l’hôpital de Mulhouse.

- La mobilisation exceptionnelle des six hôpitaux des armées a permis d’accueillir de nombreux patients.

- La mise en œuvre de moyens spécifiques de décontamination par la mobilisation des unités NRBC (nucléaire, radiologique, biologique, chimique).

 

Nos armées ont fait preuve d’adaptabilité et ont montré leur savoir-faire sanitaire, la pertinence de l’organisation territoriale inter armées de Défense. 

 

2) L’épidémie a touché directement les armées :

- Des militaires ont été contaminés sur le territoire et en OPEX.

- Des mesures de confinement et de protection ont été mises en place avec des conséquences sur leur organisation (quatorzaines en amont d'un engagement opérationnel, le décalage des relèves).

Nos armées sont restées fortes malgré l’épidémie.

 

3) Les armées ont maintenu leur engagement au quotidien, tant sur le territoire national qu’en OPEX (Sentinelle, Sahel, Levant…).

- La continuité de l’engagement des forces armées est un gage de crédibilité. Les menaces n’ont pas disparu malgré la crise et la situation stratégique est mouvante.

- Le recrutement et la formation doivent continuer pour faire face à l’avenir, conserver un niveau de préparation opérationnelle satisfaisant et de MCO des matériels.

 

4) La défense doit être au cœur du plan de relance

- C’est un impératif pour garantir la sécurité des Français ;

- Il faut consolider notre autonomie stratégique en France et en Europe.

- L’industrie de la défense est un outil précieux pour relancer l’économie et irriguer nos territoires.

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.