Françoise Dumas
Députée de la Première circonscription du Gard
Présidente de la Commission de la Défense nationale
et des forces armées

Réunion de travail à la Chambre d'Agriculture pour faire un point sur les mesures suite au gel et à la crise sanitaire

En circonscription

Présente ce matin à la Chambre d'Agriculture du Gard pour une réunion de travail à l’invitation de Magali Saumade, Présidente de la Chambre d’agriculture, David Sève, Président du CAF, et les Présidents des Organisations Professionnelles pour faire un point sur les mesures décidées par le Gouvernement à la suite du gel et de la crise covid. Depuis mon courrier d’interpellation (en date du 14 avril), cosigné de mes collègues parlementaires gardois, des précisions techniques me sont parvenues du Ministère au gré de mes échanges avec le cabinet, confirmant et précisant des réponses à certaines attentes fortes. Mais il y a encore des sujets qui retiennent toute notre attention, voire notre vigilance. Le fléchage des aides dans le temps, notamment. C’est une course contre la montre qui est engagée.

La réponse gouvernementale a été rapide avec une enveloppe promise et non fermée d'1 milliard d'euros. Nous devons nous assurer, j’y veillerai particulièrement, que les modalités des mesures leur confèrent tous les moyens et l’efficacité attendus dans la diversité des situations des agriculteurs (coopératives, exploitations mixtes ...).

Il est essentiel de répondre aux enjeux du court au long terme pour la toute la filière agricole, notamment à travers une réforme indispensable du système assurantiel (inspirée de l’excellent rapport du député Descrozaille) ; une amélioration de la loi Egalim et la future PAC.

Cette réunion de travail fut aussi l’occasion d’évoquer les enjeux majeurs d’une nouvelle réglementation départementale des zones de non traitement (ZNT). L’entrée en vigueur de cette dernière serait synonyme de pertes considérables de surfaces pouvant être cultivées. La préfecture est sensibilisée et explore des solutions de révision en concertation avec la profession.

Il a été jugé opportun par l’ensemble des parties prenantes, de mettre en place des groupes de travail sur ces thématiques qui appellent des solutions concrètes. J’y participerai avec pro activité.

A la question « voulons nous encore une ferme France avec ses paysans », répondons oui et agissons main dans la main.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.